Inscrivez vous sur oKawan en quelques secondes à l'aide de votre compte Facebook.

Facebook Connect

Juste Un Peu De Cendres

juste un peu de cendres

Série : Juste un peu de cendres

Scenario : Thomas Day

]Dessin : Aurélien Police

Genre : Fantastique

Edition : Glenat Comics

Acheter sur BDfugue

Résumé : Le monde est en danger. Problème : ils sont les seuls à le voir... Ashley Torrance, dix-sept ans, a un secret. Elle voit des choses dont les autres n'ont pas conscience. De ses yeux vairons, elle peut déceler la véritable nature de certains individus. Derrière leur apparence humaine se cachent des êtres effrayants liés entre eux par des filins de cendre et comme habités par un feu obscur. Qui sont ces monstres et quel est leur but ? Sur internet, Ash rencontre Bruce et Sunny, des jeunes gens qui partagent le même pouvoir. Ensemble, ils décident de prendre la route pour retrouver un dénommé Pilgrim. Le seul qui semble savoir la vérité. Entre road-movie à la Stephen King et fable d'apocalypse crépusculaire, Juste un peu de cendres est un récit à la fois violent et mélancolique, formant le miroir de la société de consommation américaine et de la décadence humaine. Après Wika, Thomas Day revient à la bande dessinée et associe sa plume à Aurélien Police, talentueux graphiste et illustrateur qui signe ici son premier album.

Vous connaissez David McKean ? Vous aimez mister Punch et ses autres œuvres graphiques ? Et bien ce "Juste un peu de cendres" est pour vous. Assez malheureusement si vous êtes un peu "figé" sur les BDs styles "classiques", mieux vaux passer votre chemin.

Car si moi j'ai adoré je pense que certains ne feront à peine que feuilleter l'album. Car cet album tient plus du livre illustré que de la bande dessinée. En effet Aurélien Police réalise des "œuvres" (car pas vraiment des dessins) quasiment en pleine page sur lesquels sont collés les bulles et les cases de descriptions aux bons endroits. C'est vraiment spécial au début mais cela rend la lecture super prenante.

Surtout quand ce genre de graphisme est porté par une histoire très intelligente. Intelligente car elle arrive à cacher le fait qu'elle traite d'un sujet des super éculer : les zombies et assimilés.

En prenant le parti de nous décrire son histoire comme le journal d'une fille bien sous tous rapport et pas le partie d'une super survivante au passé trouble, Thomas Day induit dès le début une narration beaucoup moins agressive. Notre héroïne se pose constamment des questions autant sur qui sont ces étranges personnes mais aussi sur son parcours à elle. On se retrouve donc autant dans le road trip que dans la chasse aux vampires.

Un one shot aussi bien écrit que, de façon très subjective, superbement illustré.

Ma Note :

le Jeudi 9 Novembre 2017 à 11h25 sur « 1001bd »